And Countin’

2016, 49x22,5x20,5 cm Laiton,

PLA noir d’impréssion 3D, composants éléctroniques

 

Un sablier est hacké par un laser et un detecteur de lumière. Sous

la forme d’un cylindre qui vient se clipser autour de l’endroit où

le sable s’écoule d’un compartiment à l’autre.

A chaque grain qui passe le capteur detecte une variation de lumière, et l’afficheur digital comptabilise le grain écoulé.

Le sablier contient un nombre de microbilles de verres fini. Il est

une valeur discrète et constante du temps.

L’affichage du compteur digital vient pourtant varier légerement

à chaques retournements. Il introduit une marge d’érreur dans

la captation du temps, qui fait écho à l’impossibilité de modéliser

l’écoulement du sablier en même temps qu’il introduit

un delta de variabilité dans un temps supposé constant.

 

partenaires

ENSAD / ENSADlab / ENS / SACRE / PSL

Galerie Jérôme Pauchant

LYES HAMMADOUCHE